Pour l’année du coq, goûtez les raviolis chinois !

Quelques recettes pour le nouvel an chinois

Bienvenue à l’année du Coq ! D’après le calendrier chinois, l’année du coq a commencé le 28 janvier 2017 et se terminera le 15 février 2018. C’est une année du Coq de Feu, car elle est placée sous le signe de l’animal symbolique Coq et de l’élément cosmogonique Feu.

Quelques recettes pour le nouvel an chinois

Bien que le calendrier grégorien soit officiellement en vigueur en Chine, les chinois continuent à être fidèles au calendrier chinois traditionnel luni-solaire pour toutes les fêtes ancestrales, dont la fête rituelle du passage à la nouvelle année.

Fêté en famille (ce qui entraîne en Chine le déplacement de millions de gens pour se retrouver en famille !), il est célébré à grand renfort de mets appétissants : jiaouzi (raviolis chinois), gâteau de riz glutineux, poulet entier (avec tête et pattes !). Véritable banquet, le dernier repas de l’année se doit d’être abondant en signe de générosité pour la nouvelle année. A la fin du repas sont échangés souhaits et cadeaux, ou des étrennes dans des enveloppes rouges.

Regroupées dans ce que l’on appelle la fête du printemps, les festivités se déroulent pendant 15 jours, à la fin desquels arrive à la spectaculaire fête des lanternes (qui aura lieu le 11 février 2017 dans le 13ème arrondissement de Paris).

Rites symboliques

Le nouvel an se prépare, car il est important d’accueillir la nouvelle année dans de bonnes conditions. La veille, on fait le ménage, pour balayer les mauvaises nouvelles de l’année écoulée avec la poussière. Il convient d’avoir réglé les affaires de l’année qui s’achève, et de se préparer à de nouveaux engagements.

Dans la tradition, les bords des fenêtres et des portes sont décorés de papier rouge pour faire fuir le Nian, le monstre du Nouvel An – un animal féroce légendaire qui n’apparaissait qu’une fois, la veille du nouvel an.

Recette de Jiaouzi

Ces raviolis typiques de la cuisine chinoise sont associés aux grandes réunions familiales, empreintes de convivialité. Si vous êtes tentés de goûter ces délicieux raviolis, voilà un exemple de recette qui peut être décliné car la garniture des raviolis est modifiable selon vos goûts !

Pour la pâte : 400 g de farine et 200 ml d’eau chaude, et une pincée de sel. Il suffit de malaxer l’ensemble, qui doit rester souple, puis de former une boule qu’on laissera reposer. Il est possible de rajouter un banc d’œuf.

Pour la farce :

1 filet de poulet (vous pouvez opter pour de la viande de porc ou des crevettes), 1 gousse d’ail, des brins de ciboulette, du gingembre frais, 2 cuillères à soupe de sauce soja, 3 cuillères à soupe d’huile de sésame, du poivre de Sichuan.

Hacher la viande, l’ail, le gingembre en petits morceaux ou passer au mixeur. Rajouter la sauce soja, l’huile, salez, poivrer.
Etaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie. Découper des ronds d’une douzaine de centimètres de diamètre à l’aide d’un verre, puis déposer au centre de chaque cercle de la farce. Refermer le ravioli en formant une demi-lune. Bien fermer le ravioli (pour qu’il ne s’ouvre pas à la cuisson) en faisant des petites « pinces » avec la pâte. Vous verrez, les premiers sont délicats à faire puis on trouve l’astuce !

Porter une grande casserole d’eau à ébullition. Trempez les raviolis une minute après la reprise de l’ébullition puis rajouter un verre d’eau froide. Attendre à nouveau l’ébullition puis laisser une minute. En Chine cette opération est renouvelée trois fois ! Retirez ensuite les raviolis avec une écumoire.

Pour la sauce, mélangez 2 cuillère à soupe de sauce soja claire, 2 cuillère à soupe de vinaigre de riz et 2 cuillère à soupe d’huile de sésame.

Trempez les raviolis dans la sauce, avec les baguettes bien sûr ! Bon appétit !

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.