Le bio explose pendant le confinement

La période difficile de confinement a initié pour certains une réflexion sur les modes de consommation. Qu’est-ce qui est réellement nécessaire ? Quels types de produits voulons-nous acheter ? De quoi voulons-nous nous nourrir ?

Signe des temps, le bio a connu une période exceptionnelle pendant le confinement. Sécurisant, il a été fortement sollicité par les familles confinées.

 

Le bio : une croissance à deux chiffres

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la consommation de bio a explosé pendant la période de confinement. Les produits bio, qui ne représentent encore que 5% de la consommation française, ont connu une croissance à deux chiffres en mars (avec un pic le 15 mars, avec +63% contre +40% pour les produits conventionnels, d’après les chiffres Nielsen).

La croissance de la consommation de produits bio a ainsi été de 15 % à 25 % supérieure à celles des produits conventionnels.

 

Les familles choisissent le bio

Les familles confinées ont besoin de se nourrir ! Et ce sont elles en priorité qui se sont tournés vers le bio. Pourquoi ?

 

Un gage de sécurité

Le bio est gage de sécurité. Pas de pesticides, une agriculture qui a du sens, le bio redonne ses lettres de noblesse à des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et des hommes. En cette période troublée et incertaine, les personnes se tournent vers des produits sains, de meilleure qualité.

Et si beaucoup craignait que le prix soit le premier facteur d’achat, et bien cela n’a pas été le cas. Il est aussi possible de se nourrir bio sans vider son porte-monnaie !

Redécouvrir les fruits et légumes de saison, cuisiner sans avoir peur des résidus de phytosanitaires, tout cela a du poids. Et le prouve.

Outre les produits frais, acquérir de bons produits bio en épicerie salée et sucrée permet de se régaler à moindre coût.

 

Proximité, diversité et qualité

En cette période de confinement, beaucoup de familles ont privilégié les commerces de proximité ou internet, un avantage pour les magasins bio qui ont réussi à mailler l’ensemble du territoire et pour les sites de vente en ligne.

Il est vrai, aussi, que les magasins bio, ou les sites de vente en ligne, n’ont pas connu – ou dans une moindre mesure – les effets de rupture sur des produits comme les farines, les pâtes, les riz… On trouve en outre des variétés différentes dans le monde du bio, avec des qualités complètes ou semi-complètes, relativement peu présentes dans les magasins conventionnels. Un exemple pour les farines, où il est possible de choisir entre petit épeautre, avoine, riz, sarrasin, pois chiche, maïs…

Certains continuent se fournir en panier frais (AMAP, coopératives locales…), près de chez eux, ou directement dans des fermes et chez des maraîchers qui ventent en direct. Faire cette démarche plutôt que d’aller dans les grands magasins où les contacts sont bien supérieurs a donc été adoptée par un certain nombre de consommateurs.

Plateforme de milliers de produits bio, Sevellia vous accompagne en cette période ! Et aussi après….

 

C. Da-Chavigny

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *