Comment lutter contre l’humidité de façon naturelle ?

0
97
Vues

Tout le monde a expérimenté des problèmes d’humidité une fois dans sa vie. Que ce soit dans son logement principal (un vrai problème) ou dans une maison secondaire, on sent tout de suite si l’air est humide…

Mais pour le confort et la santé de ses habitants, un logement doit conserver un certain taux d’humidité sans que celui dépasse 40 à 60 %. Au-delà, l’humidité – et les moisissures qu’elle entraîne – peut être la cause d’infections respiratoires et d’allergies. Ce n’est pas donc pas un problème à prendre à la légère !

Si certains cas exigent l’avis d’un expert, il existe des petites aides naturelles pour limiter le problème.

lutterhumidite

D’où vient l’humidité ?

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de l’humidité. Premièrement, une aération insuffisante. Deuxièmement, cela peut venir d’une mauvaise isolation des murs ou de la toiture. La nature du terrain sur lequel est construite l’habitation est aussi un facteur déterminant. Il existe des zones géographiques plus humides que d’autres. Dans ces cas-là il faut bien surveiller l’état des murs de la maison car il peut y avoir des phénomènes de remontées capillaires (l’humidité remonte du sol).

Viennent ensuite les fuites de canalisation, les dégâts des eaux divers et variés ainsi que des conditions météorologiques exceptionnelles.

Que faire ?

Le premier geste à adopter est d’aérer son logement 10 à 15 mn tous les jours, idéalement le matin. En effet, une personne génère 2,5 l de vapeur d’eau chaque jour ! Sans compter toutes les activités humaines – cuisiner, se laver, etc. Ouvrir en grand permet de remplacer l’air intérieur et d’évacuer l‘humidité. Les deux pièces les plus humides sont la salle de bain et la cuisine. Si les pièces ne sont pas récentes et ne bénéficient pas d’un système de ventilation adapté, aérer est encore plus nécessaire !

Pour les tous les dégâts des eaux et problèmes de canalisations, faites appel à un professionnel.

Comment assainir l’air ?

Si l’humidité est déjà là, quelques techniques permettent d’assainir l’air. Les déshumidificateurs existent dans le commerce, mais il est possible d’en fabriquer un soi-même avec du gros sel. Pour déshumidifier une pièce de 25m2, il faut compter environ 150 gr de gros sel, précédemment refroidi au réfrigérateur pendant 10 heures.

Pour cela, découper une bouteille en deux. Entourer le goulot avec une compresse maintenue avec un élastique, et déposer le gros sel refroidi dans la partie du goulot.

Dans l’autre partie, mettre du coton que l’on tasse un peu, puis verser quelques gouttes essentielles de lavande ou de citron (pour éviter les mauvaises odeurs). Emboiter la partie en forme d’entonnoir le goulot vers le bas sur la partie inférieure de la bouteille. Et voilà ! Ce déshumidificateur fonctionne efficacement.

N’oubliez pas de remplacer le coton et le gros sel régulièrement !

Il est aussi possible de fabriquer ce déshumidificateur avec de l’argile concassée.

Vive les plantes !

Certaines plantes – surtout les tropicales – aient à diminuer le taux d’humidité en plus de leur effet dépolluant. C’est le cas de l‘orchidée, de la fougère de Boston, du lierre (idéal à suspendre d’un mur qui a tendance à être humide), le tillandisa…

Contre la moisissure

Si la moisissure est déjà installée sur le carrelage de la salle de bain et sur des joints, un mélange de jus de citron et de sel se montre particulièrement efficace. Une brosse à dents usagée permet de frotter dans les petits coins et sur les joints.

Contre les tâches sur les murs, appliquer un mélange 1/3 vinaigre blanc 2/3 eau. Laisser un peu agir puis frotter.

Un autre mélange possible est 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans 500 ml d’eau avec 2 cuillères à café de sel.

Laisser un commentaire